4 qualités pour être autodidacte

4 qualités pour être autodidacte

Avec internet, il est encore plus facile aujourd’hui de se former et de se construire sans passer par les chemins traditionnels. J’en suis la preuve : je suis devenue créatrice de contenu / blogueuse / rédactrice web après des études d’anglais (le métier que je fais n’existait de toutes façons pas vraiment quand j’ai passé le bac).

J’ai appris mon métier sur le tas, en travaillant avec des personnes qui en savait un peu plus que moi, puis en faisant des recherches, en suivant des formations en ligne et en lisant des livres. Ce parcours, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui j’adore ce que je fais, que je comprends les difficultés que l’on peut rencontrer quand on se lance dans l’inconnu, et que rien ne me parait impossible.

Quelles qualités vont t’aider à être autodidacte ?

Être autodidacte, c’est le fait de se former seule. D’apprendre sans passer par des formations classiques, à l’école. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile. Il faut s’accrocher, ne pas écouter son syndrome de l’imposteur et savoir que parfois, on prendra forcément des détours (ceci dit, en suivant les chemins classiques aussi, en témoignent les quatre années que j’ai passées en fac d’anglais alors que je ne voulais devenir ni prof ni traductrice et qu’il n’y avait pas d’autres débouchés). Mais les détours ne sont pas forcément négatifs : ils te permettent aussi d’apprendre des choses, de te construire et d’affirmer tes envies.

Quelles qualités peuvent t’aider à t’en sortir si tu veux être autodidacte ?

La curiosité

Pour sortir des sentiers battus, il faut forcément être un peu curieuse. Tu dois avoir la curiosité de ne pas uniquement t’intéresser à ton sujet principal, mais aussi à ceux qui s’y raccrochent.

Par exemple, si tu veux devenir blogueuse pro ou rédactrice web, tu ne vas pas devoir uniquement travailler ta façon d’écrire et trouver ta plume. Tu vas devoir apprendre les techniques de SEO, avoir des connaissances en HTML, savoir comment un site internet fonctionne (et même savoir en créer un, sans pour autant avoir les connaissances de quelqu’un qui vendrait ce service), utiliser des logiciels de retouche photo comme Photoshop, savoir faire du community management, t’intéresser au marketing et plus particulièrement au marketing digital, etc…

Ne prends pas peur devant cette liste si tu débutes : tout ça, ça ne s’apprend pas en une semaine ! Se former, c’est quelque chose que tu continueras à faire tout le temps, et chaque domaine viendra à son tour.

La débrouillardise

Des problèmes et des questionnements, tu vas forcément en avoir. Et c’est là qu’être débrouillarde va te servir.

Les obstacles ne doivent pas t’arrêter, tu dois au contraire chercher des moyens de les contourner. Peut-être que tu as besoin de creuser un peu plus que tu le pensais un sujet en particulier. Peut-être que tu as sur-estimé tes connaissances et qu’il va falloir travailler un peu plus. Peut-être que tu dois légèrement changer tes projets pour le moment.

Internet te permet de te former, mais te permet aussi de bien t’entourer. Et si tu te sens un peu seule face à tes apprentissages, tu trouveras sûrement une communauté, notamment dans les groupes Facebook pour répondre à tes questions, ou tout simplement pour discuter.

La confiance en soi

Il faut forcément un peu de confiance en soi pour faire ce qui n’est pas attendu. Tu as peut-être l’impression que ce n’est pas ton cas, mais rassure-toi : peu de personnes je pense ont l’impression d’avoir cette confiance. Ceci dit, si tu lis cet article et que tu as envie de te lancer à ton compte ou d’apprendre de nouvelles compétences, alors tu as déjà une petite étincelle de confiance qui arrivera à s’enflammer.

La confiance en soi, ce n’est pas inné, ça se travaille. Commence déjà par faire semblant, par ne pas écouter la peur et par suivre tes envies. Dis-toi que c’est normal d’avoir peur d’échouer, de prendre la mauvaise direction, de douter. D’ailleurs, tu vas sans aucun doute faire des erreurs, te planter, prendre la mauvaise direction, mais c’est aussi comme ça que tu vas apprendre, alors fais-toi confiance et montre-le.

L’anti-conformisme

Si tu es du genre à ne pas faire comme tout le monde, alors tu vas te sentir à l’aise dans le rôle d’autodidacte et d’entrepreneuse. Mais ça veut surtout dire que tu n’auras pas peur de faire face aux incompréhensions et éventuelles critiques de ton entourage.

N’écoute pas les gens si tu es sûre de ce que tu fais (et même si tu doutes, n’écoute l’avis des autres que quand il est constructif et ne les laisse pas décider pour toi). Assume d’être toi et de suivre tes envies, même si tu ne te conformes pas à ce qui était attendu. Et si tu te plantes et que tu donnes raison à ceux qui ne t’ont pas encouragée ? Tu seras quand même gagnante parce que tu auras appris beaucoup et que tu pourras encore mieux repartir, et surtout sans regrets.

Comment devenir autodidacte ?

Tout ça c’est très bien, mais concrètement comment apprendre et maitriser des compétences que tu ne connais pas aujourd’hui ? Comment faire d’un métier quelque chose dans lequel tu te sens encore trop débutante ?

Voici quelques façons de te former en autodidacte et de progresser toute seule (ou presque !) :

  • suis des formations en ligne : quelque soit le sujet que tu as envie de travailler, je suis sûre qu’il y a sur internet une formation qui va t’aider (et si la formation parfaite n’existe pas, suis-en plusieurs puis crée la tienne !). Si tu hésites avant d’acheter une formation, lis les contenus gratuits de la personne qui la propose pour voir si tu t’y reconnais ou cherche des avis de personnes qui l’auraient suivie.
  • lis des livres : franchement, on n’a pas encore fait beaucoup mieux qu’un livre pour apprendre quelque chose à petit budget. Prends le temps de lire, non seulement parce que c’est bon pour développer ta créativité, mais aussi parce que tu apprendras plein de choses. N’hésite pas à relire les ouvrages importants et à prendre des notes.
  • regarde ou va à des conférences / webinars : si des gens que tu suis participent à des conférences, n’hésite pas à t’y rendre si tu le peux, tu apprendras des choses intéressantes et tu pourras faire des rencontres constructives. Tu dois aussi pouvoir trouver plein de contenu sur YouTube.
  • fais des rencontres : qu’elles soient en ligne ou en face à face, rencontre des gens qui s’intéressent aux mêmes sujets que toi. Discuter avec ces personnes ne pourra que t’être bénéfique et t’aider à te sentir moins seule.

Grâce à internet, nous avons la chance d’avoir toutes sortes de connaissances à portée de main. Bien sûr, qui dit quantité de contenu dit forcément que tout n’est pas bon à prendre. Tu dois faire le tri, mais c’est aussi comme ça que tu apprendras. Reste positive, suis ton intuition, et rappelle-toi que les obstacles ne veulent pas dire la fin de ton projet mais sont l’occasion de te perfectionner.

Tu peux épingler cet article sur Pinterest !

4 qualités pour être autodidacte et te former dans l'entrepreneuriat.
Comment se former seule et être autodidacte quand on est entrepreneuse ?
RETROUVE-MOI SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
Pas de commentaires

Commenter