Mon outil préféré : les carnets

Mon outil préféré : les carnets

J’adore trouver de nouveaux outils et des applications pour faciliter mon travail et mon organisation. Mais je l’avoue, mon outil préféré reste quand même tout simplement le carnet ! Et non, ce n’est pas juste une excuse pour pouvoir en acheter des tas (mais c’est bien d’avoir une excuse quand même !).

J’ai essayé plusieurs choses : avant, j’avais un gros carnet dans lequel je marquais tout à la suite puis que je jetais quand il était terminé. J’ai aussi tenté le BuJo mais après un an j’ai laissé tomber : même avec une mise en page minimaliste, j’en avais marre de devoir faire la présentation toutes les semaines, je la bâclais, c’était moche, et je n’aime pas quand c’est moche !

Mon fonctionnement actuel (qui pourra bien changer me connaissant) est à peu près comme suit : un Filofax, plein de carnet et Scrivener.

Pour l’agenda : un Filofax

J’ai ressorti il y a quelques mois mon vieux Filofax. Pas besoin de faire la mise en page  comme avec le BuJo mais quand même une certaine liberté puisque Filofax propose toutes sortes de modèles. Moi qui aime bien changer régulièrement ma façon de faire (selon le rythme de vie et les projets du moment !), je trouve ça génial. Avoir un système en classeur est aussi super, je peux facilement changer les pages de place et c’est exactement ce qui me manquait dans le BuJo.

J’ai commencé avec un organiseur classique mais qui a rendu l’âme peu de temps après. Je l’ai remplace par un ClipBook (en format A5) parce que les couleurs sont très chouettes, qu’on peut y mettre plus de feuilles que dans un organiseur classique et que… c’était moins cher.

J’ai opté pour la semaine sur une seule page sur laquelle je note mes rendez-vous. À côté de cette page, j’ajoute une feuille de note classique (mais rose parce que vive la couleur) sur laquelle je liste les trucs important à faire dans la semaine. Je détaille mes tâches au jour le jour sur un bloc de “to-do lists” de chez Hema.

Des Mots et Du Thé : Comment organiser son travail avec des carnets ?

Pour tous mes projets : une ribambelle de carnets

À côté de mon Filofax, j’ai une collection de carnets. Chaque projet important et qui va durer dans le temps (donc pour lequel je sais que je vais prendre beaucoup de notes) a son propre carnet. J’ai ensuite un autre carnet pour les petits projets qui ne demandent pas trop de prise de notes, et enfin un gros carnet pour les formations et les webinar (pour la partie pro, parce qu’en plus j’ai aussi mes carnets perso).

Le seul inconvénient de cette technique, c’est si j’ai besoin d’emporter plusieurs projets avec moi : ça fait beaucoup à porter ! Mais dans l’ensemble c’est plutôt une technique pleine d’avantages :

  • je peux facilement retrouver mes notes des mois passés : parfois je feuillette mon carnet et je retombe sur des idées pas encore exploitées.
  • si j’ai un rendez-vous sur un de ces projets, j’ai juste à emporter le carnet et mon agenda, et pas un truc énorme avec plein de choses inutiles.
  • ça me permet de bien séparer les différentes temps de travail : mes carnets sont rangés dans un coin de mon bureau, je ne sors que celui dont j’ai besoin et ça m’aide à me concentrer sur une chose sans penser aux autres.

 

Qu’est-ce que je mets dans ces carnets ?

Mes carnets ne sont pas l’endroit où se trouve le plus gros de mon travail. Je les utilise généralement pour :

  • des ébauches d’idées : quand elles arrivent rapidement ou qu’elles ne sont pas encore vraiment construites
  • lister des idées de sujets d’articles
  • prendre des notes pendant les rendez-vous
  • résumer les grandes lignes d’une tache s’il y a plusieurs étapes à ne pas oublier ou si je dois ensuite en parler avec quelqu’un d’autre
  • faire mon calendrier éditorial, s’il est assez simple (mais ça c’est provisoire, je travaille sur une solution pour faire le calendrier éditorial qui me conviendrait au mieux).

Pour les très gros projets comme mes blogs, qui demandent de travailler sur de nombreux points différents, le carnet est un soutien pour noter rapidement les idées, faire des listes ou des rappels ou quand écrire sur du papier aide ma réflexion. Je fais ensuite le gros du travail sur mon ordinateur (avec Scrivener dont je vous reparlerai, Office et WordPress).

Au final mes carnets ne contiennent donc pas forcément les points les plus importants ou le développement complet d’une idée, mais c’est quand même un outil indispensable pour moi parce qu’écrire sur du papier m’aide vraiment à y voir plus clair et à laisser s’exprimer ma créativité. Avoir un carnet dédié à chaque projet est aussi parfait pour se plonger facilement dans l’univers de ce projet (et quand on jongle avec des choses très différentes c’est un vrai plus !).

ET VOUS, VOUS ÊTES AUSSI ACCRO AUX CARNETS ? COMMENT ORGANISEZ-VOUS VOTRE TRAVAIL ?

RETROUVEZ-MOI SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
MES TECHNIQUES DE PRO !
créer le calendrier éditorial parfait pour son blog

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à la formation

BESOIN D'UN COUP DE MAIN ?

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à mon site pro

2 Commentaires
  • Pauline
    Posté à 11:34h, 12 septembre

    Bonjour Chloé,
    Puis-je te demander ce que sont tes carnets perso ?

  • Chloé
    Posté à 12:17h, 12 septembre

    Bonjour Pauline,
    Tu peux 🙂 J’ai un cahier qui me sert vraiment de journal “vide-tête” où j’essaye d’écrire tous les matins une page sans trop réfléchir à ce que j’écris. Comme je m’intéresse au développement personnel et à la loi de l’attraction, j’ai un autre carnet sur lequel je note mes réflexions sur ce que je veux réaliser et mes blocages. Enfin, j’ai aussi plusieurs carnets où je prends des notes en rapport avec la lecture de tarot et autres trucs de sorcières. Ça c’est ce que j’ai en ce moment, ça change bien sûr selon les périodes et l’évolution de mes intérêts !

Commenter