L’écriture automatique c’est écrire sans réfléchir. On se laisse guider par son subconscient et on écrit tout se qui passe par la tête. Certaines personnes appellent ça le “flot de pensées” et y voient une pratique pour se vider la tête, gérer le stress et être dans l’instant présent. D’autres en font carrément une utilisation mystique… Mais ce n’est ni pour la première ni pour la deuxième raison que l’écriture automatique m’intéresse aujourd’hui.

Tenir un journal : un outil puissant pour apprendre à écrire et s'affirmer.

Une technique pour se familiariser avec l’écriture et prendre confiance en sa plume

Un de mes exercices préférés pour travailler son écriture est de tenir un journal, et honnêtement, les années que j’ai passées à remplir des carnets de mes pensées ont sûrement jouer dans le choix du métier que j’exerce aujourd’hui. J’ai d’ailleurs écrit un ebook sur le sujet, parce que je trouve que le journal est un outil hyper puissant !

L’écriture automatique s’en rapproche puisqu’il faut écrire régulièrement et que le but n’est pas d’écrire quelque chose qui devra être lu par une autre personne. Pas de peur de ce que vont penser les gens ou quoique ce soit dans le genre.

Tu te demandes peut-être quel est l’intérêt d’écrire sans réfléchir et sans penser à ce qu’on écrit si on veut améliorer sa plume. A priori, on devrait plutôt se dire que le journal devrait servir à s’entrainer à “bien” écrire. Alors, oui, aussi. Mais à trop réfléchir à la tournure des phrases, on peut se bloquer.

Le but de l’écriture automatique n’est justement pas de “bien” écrire, mais juste d’écrire. Pas de pression, pas d’attentes. Laisse-toi simplement guider par ton stylo. Si elle est pratiquée régulièrement, l’écriture automatique aide donc à assouplir son écriture, à prendre l’habitude d’écrire et donc à en avoir moins peur. C’est pour ça que j’aime cet exercice : il dédramatise l’écriture, permet de se familiariser avec le fait d’écrire régulièrement et de reprendre confiance en ses capacités.

Comment pratiquer l’écriture automatique ?

Dans son Manifeste du Surréalisme, André Breton parlait d’écriture automatique :

Placez-vous dans l’état le plus passif, ou réceptif, que vous pourrez. Faites abstraction de votre génie, de vos talents et de ceux des autres. […] Écrivez vite sans sujet préconçu, assez vite pour ne pas retenir et ne pas être tenté de vous relire.

Pour pratiquer l’écriture automatique, installe donc toi dans un endroit calme et à un moment où tu ne devrais pas être dérangée, puis écris sans t’arrêter. Ne réfléchis pas, ne t’inquiète pas de la ponctuation, de l’orthographe, de la syntaxe. Écris tout ce qui te passe par la tête et si rien ne te passe par la tête, écris-le, à force d’écrire quelque chose viendra (du coup, tu peux très bien te retrouver avec quelque chose de ce genre “je ne sais pas quoi dire, je n’ai rien à dire, j’écoute Beyonce, j’aime bien cette chanson, je ne sais pas quoi dire, aujourd’hui j’ai rendez-vous chez le dentiste, hier j’ai vu ma sœur et on a partagé un super moment”). Le but ce n’est pas de faire de la grande littérature : c’est juste de se familiariser avec le fait d’écrire.

★ Astuce : pour faire de l’écriture automatique une habitude, achete-toi un petit carnet spécialement pour ça (on n’a jamais assez de carnet de toutes façons), décide d’un moment précis dans la journée (avant de commencer à travailler, avant d’aller te coucher, pendant la pause déjeuner, tous les samedis matins…) et de la longueur à atteindre (une demie-page, une page de ton carnet : pas besoin de voir trop gros, l’important c’est de le faire régulièrement).

Tenir un journal : un outil puissant pour apprendre à écrire et s'affirmer.

ET TOI, TU PRATIQUES L’ÉCRITURE AUTOMATIQUE ? EST-CE QUE ÇA T’AIDE À TE DÉCOMPLEXER DE LA PLUME ?

Comment faire de l'écriture automatique - Des Mots et Du Thé