La Création de contenu pour vaincre son syndrome de l’imposteur

La Création de contenu pour vaincre son syndrome de l’imposteur

Le syndrome de l’imposteur, c’est ce sentiment de ne pas être légitime, de ne pas être à sa place dans son activité, de ne pas avoir les compétences pour faire ce que l’on fait et l’impression qu’on va être “démasqué•e” à tout moment.

Parmi les freelances, les entrepreneur•e•s, les créateur•rice•s de contenu, peu pourront dire qu’ils•elles n’ont jamais ressenti ce syndrome de l’imposteur. Mais si on veut avancer, il faut le dépasser. Alors on fait comment ?

 

Pourquoi ce syndrome de l’imposteur ?

Je suis loin d’avoir complètement effacé mon syndrome de l’imposteur, et je suis à peu près sûre qu’on ne s’en débarrasse jamais complètement. La différence quand on arrive à progresser, c’est de réussir à ne pas l’écouter.

Pourquoi est-il là ce syndrome de l’imposteur ? Les raisons varient chez chaque personne. Peut-être qu’on vous a dit dans le passé que vous n’étiez pas assez bon•ne, que vous n’irez pas loin, que vous manquiez de quelque chose… Peut-être que vos échecs passés alimentent vos peurs actuelles. Bref, vous manquez de confiance en vous, vous attribuez vos réussites à la chance ou vous avez peur que votre entourage se rende compte que vous n’avez pas les compétences que vous semblez avoir.

Mais des réussites et des compétences, vous en avez, même si vous n’avez pas de Doctorat sur le sujet, même si vous ne gagnez pas des millions avec votre activité. Un bon exercice pour vous rendre compte de ça est de par exemple lister ce que vous avez accompli (avec objectivité et donc de TOUT mettre sans se dire “non mais ça ça compte pas), ou encore vos qualités (et si c’est vraiment difficile, de demander à des personnes proches de vous aider à répondre à ces questions).

➙ Voir aussi Ne pas écouter la peur

La création de contenu pour vaincre son syndrome de l'imposteur

La création de contenu pour aider à se sentir légitime

La meilleure façon pour moi de lutter contre le syndrome de l’imposteur est de faire. Et notamment de créer du contenu. Vous ne vous sentez pas légitime dans votre domaine ? Vous êtes autodidacte et votre manque de diplômes vous donne l’impression de ne rien valoir ? Vous êtes freelance et vous avez l’impression que personne ne voudra jamais travailler avec vous ? Créez du contenu. Un blog, une newsletter, un podcast, une chaine YouTube, allez vers ce qui vous plait le plus ou ce qui est le plus logique avec votre domaine, et foncez.

Certes, vous allez avoir des doutes, vous allez parfois ne pas vous sentir légitime, mais n’écoutez pas la petite voix qui vous rabaisse et continuez à créer du contenu. Non seulement ce contenu va permettre à vos potentiels clients de vous découvrir et de voir vos compétences, mais il va surtout vous permettre de vous rassurer vous-même.

➙ Voir aussi Pourquoi mettre en place une stratégie de contenu ?

La création de contenu va de paire avec la régularité. Quelque soit le média, on ne le crée pas pour poster quelque chose une fois de temps en temps, quand l’envie nous chante. Si on veut créer du contenu dans un but professionnel, il faut le faire avec régularité. Et quand on s’oblige à parler d’un sujet régulièrement, on développe rapidement une certaine expertise sur ce sujet, et on se prouve à soi-même qu’on est capable de faire.

Alors n’hésitez plus, si votre syndrome de l’imposteur vous joue des tours professionnellement, créez du contenu, forcez-vous à publier s’il le faut quand le doute revient et prouvez à vous-même que vous êtes capable, parce que vous l’êtes.

➙ Voir aussi Pourquoi avoir un blog quand on est freelance ?

ET VOUS, EST-CE QUE VOTRE SYNDROME DE L’IMPOSTEUR VOUS JOUE DES TOURS ? AVEZ-VOUS ESSAYÉ DE CRÉER DU CONTENU POUR LE FAIRE TAIRE ?

RETROUVEZ-MOI SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
MES TECHNIQUES DE PRO !
créer le calendrier éditorial parfait pour son blog

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à la formation

BESOIN D'UN COUP DE MAIN ?

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à mon site pro

Pas de commentaires

Commenter