Le Self-care, c’est aussi pour les indépendant·es !

Le Self-care, c’est aussi pour les indépendant·es !

Si vous lisez mon autre blog, Fat Lobster, vous savez que je parle souvent de “self-care”. Le self-care, c’est le fait de prendre soin de soi, et c’est quelque chose de très important quand on est indépendant·e, freelance ou entrepreneur·se.

Pourquoi ? Non seulement parce que le burn-out existe aussi chez les indépendant·es, mais également parce que vous avez besoin de beaucoup d’énergie pour mener à bien votre projet. Et plus vous ferez attention à vous-même, plus vous aurez de cette énergie.

 

Trouver ses rituels

Avoir ses rituels, c’est faire des petites choses pour se mettre dans le bon état d’esprit avant de travailler, ou encore pour couper à la fin de sa journée.

Si vous travaillez chez vous, alors les rituels sont encore plus importants parce qu’il vous permettent de vous motiver et de mettre une barrière entre le privé et le professionnel.

Personnellement, voici comment je fonctionne : je prends le temps de me réveiller le matin tranquillement en trainant au lit, puis je médite 10 à 15min, je vais sous la douche en écoutant un podcast, et enfin je me préparer un thé et un petit-déjeuner, j’écris une page dans mon journal et je commence à travailler.

Alors bien sûr, un rituel doit être flexible. Il m’arrive de ne pas écrire dans mon journal pendant une semaine entière ou de ne pas méditer parce que je suis enrhumée et que je n’y arrive pas. Mais dans l’ensemble, je respecte ce petit rituel parce qu’il lance ma journée de travail.

On peut aussi mettre en place un rituel du soir, pour clôturer sa journée et mettre le boulot de côté. Par exemple, ranger son bureau, éteindre son ordinateur, et même changer de tenue.

Prendre soin de soi quand on est indépendant

La méditation

Je fais une parenthèse sur la méditation parce que je pense que tout le monde devrait au moins essayer. Je pratique la méditation de pleine conscience depuis quelques années maintenant, et ça a changé beaucoup de choses. Cette pratique a clairement une influence sur ma concentration, mon énergie et mon optimisme. C’est bien simple : si j’arrête pendant un moment, je vois rapidement les conséquences négatives.

Si vous voulez tenter la méditation et que vous comprenez l’anglais, je vous conseille Headspace. C’est grâce à leurs explications que j’ai réussi à faire de la méditation une pratique quotidienne et à comprendre que le but n’était pas de vider son esprit de pensées mais d’essayer.

Faire des pauses dans la journée

Je trouve que je suis beaucoup plus efficace quand je travaille chez moi que dans un espace avec d’autres personnes. Tout simplement parce que je suis dans ma bulle et que je ne m’interromps pas pour discuter. Seulement voilà, quand on travaille dans un bureau, on fait des pauses que l’on peut passer à la trappe quand on est bien lancé et qu’on travaille chez soi.

Pourtant, faire une petite pause, ça peut changer beaucoup de choses, et ça aide à se remettre au travail en étant encore plus efficace. Pour moi, c’est la pause déjeuner qui compte beaucoup. Même si j’ai pas mal de travail, je m’arrête, je prends le temps de me faire à manger, de regarder une série, de lire un peu ou de sortir.

➙ Voir aussi Comment j’utilise la technique pomodoro pour travailler

S’autoriser des vraies coupures

Je ne sais pas vous, mais je sais que moi, j’ai tendance à prendre des “demies-vacances” et à emporter mon ordinateur pour continuer à travailler. C’est super parce que pouvoir faire mon boulot n’importe où me permet de rendre visite à ma famille même si ce n’est pas une période où je peux prendre des vacances, et de m’absenter plus souvent que si j’étais salariée.

Mais le piège, c’est de finir par ne plus jamais prendre de vacances ou de weekend et de travailler, même si ce n’est qu’un peu, tous les jours. Je sais que je peux facilement tomber là-dedans et j’essaye donc de me prévoir des vraies coupures avec au moins une fois par an des vacances sans ordinateur.

En règle générale, j’essaye aussi de ne pas travailler le weekend. Bien sûr, ça m’arrive de le faire quand même, dans des moments de rush, mais je sais que si je fais ça trop longtemps, je me retrouve complètement épuisée.

Prenez le temps de faire des vraies pauses, de couper complètement avec votre job, de ne plus y penser, et profiter de ce que vous aimez faire et de votre entourage !

➙ Voir aussi L’importance du temps libre dans la création de contenus

Apprendre à s’écouter

Le plus important quand on est à son compte, c’est sûrement d’apprendre à s’écouter, et tout le reste en découle. Bien se connaitre, et bien connaitre son corps et son fonctionnement, ça permet de reconnaitre les premiers signes avant un gros coup de fatigue ou avant de tomber malade. Être à l’écoute de soi, ça peut permettre de s’arrêter au bon moment, de prendre une après-midi pour changer d’air ou faire la sieste et éviter de se retrouver quelques semaines plus tard à devoir faire une pause beaucoup plus longue.

Quand j’ai compris ça, ma façon de travailler a complètement changé. Je ne culpabilise plus si j’ai envie ou besoin de paresser, je raccourcis mes journées quand il le faut, parce que je sais que c’est grâce à ça que j’arrive à être fond le reste du temps.

ET VOUS, QU’EST-CE QUE VOUS FAITES POUR PRENDRE SOIN DE VOUS ?

Le self-care pour les freelances

RETROUVEZ-MOI SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
MES TECHNIQUES DE PRO !
créer le calendrier éditorial parfait pour son blog

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à la formation

BESOIN D'UN COUP DE MAIN ?

cliquez sur l’image ou sur ce lien pour accéder à mon site pro

Pas de commentaires

Commenter